Le positionnement professionnel des auxiliaires de vie à domicile

 Dans Non classé

Envie de rendre service, d’être utile et épanoui(e)) dans son travail, c’est possible notamment dans un métier qui utilise la relation d ‘aide à autrui, basé sur une confiance réciproque, qui utilise la bienveillance et l’empathie :  celui des auxiliaires de vie à domicile sous réserve d’avoir le bon positionnement professionnel. Car il ne s’agit pas là de faire les choses à la place de la personne que les aides à domicile assistent, mais de l’accompagner à faire ces choses elle-même, le plus longtemps possible.

Travailler auprès de personnes vulnérables, âgées, handicapées ou malades demande essentiellement de répondre à  trois critères incontournables :

  • 1 posséder une éthique personnelle : respect des habitudes, des convictions, des attentes de la personne, tout comme le respect de ses capacités physiques et intellectuelles. Rester dans un cadre professionnel.
  • 2 respecter un code déontologique qui passe notamment par la discrétion professionnelle : discrétion sur soi, vis-à-vis des personnes aidées, des autres intervenantes et de la structure d’emploi.
  • 3 respecter des règles d’hygiène strictes

Pour acquérir ces compétences et ce positionnement, c’est à dire la juste attitude, qui sont ceux d’un(e)) bon(ne) professionnel(le), il est nécessaire de passer par une formation, qui comprend des stages en entreprise, comme le proposent nos partenaires IP2S ou Retravailler. Retravailler qui organisait récemment un job-dating afin de recruter des auxiliaires de vie motivées par l’envie de travailler le lien social, humain dans un esprit de contact et de compréhension.

Atousages y assistait et, à travers le discours de sa gérante, Muriel Fagon Le Dévéhat, a présenté sa vision du travail, propre à une agence indépendante, c’est-à-dire le développement d’un  projet d’entreprise, d’un esprit collectif, bien que les aides à domicile évoluent en totale autonomie lors des prestations de service. Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice, sa contribution au projet et toutes les idées deviennent des sujets qui, s’ils sont adoptés, font évoluer l’ensemble des salariés. Empathie, bienveillance, écoute et positionnement professionnel sont les clés d’un travail épanoui dans un secteur qui peine à recruter.

Derniers articles
un homme dans l'aide à domicilel équipe Atousages prête pour 2019