Julien ou la passion du métier d’aide à domicile

 Dans Non classé, Recrutement

C’est toujours avec un réel plaisir qu’Atousages accueille un(e) collègue dans l’aide à domicile, mais quand il s’agit d’un homme c’est encore plus vrai. Ils ne sont pas si nombreux à exercer en tant qu’auxiliaire de vie. Choix de carrière, hasard de la vie ? Julien, passionné par le métier, nous explique :

Auxiliaire de vie, une vocation

« C’est un vrai choix de carrière qui s’est décidé en 3ème professionnelle, lorsque j’apprenais la science technologie et la biologie. Je me suis alors orienté vers un B.E.P. sanitaire et social. Mon idée était déjà de m’occuper des personnes, et de leur santé. J’ai donc commencé à travailler en maison de retraite (brancardier, agent de soins…) avant de m’engager dans l’armée en tant qu’auxiliaire de santé des armées, une période formatrice basée à Bourges.  Plusieurs expériences ont suivi et achevé de me convaincre : je voulais revenir à ma vocation de départ : l’aide à la personne et j’ai repris le service  à domicile.

Après un contrat éprouvant dans le service à la personne, à la concurrence, Julien intègre l’équipe Atousages et se félicite de l’écoute du personnel, et de la qualité de l’aide apportée aux personnes âgées, où à celles qui sortent d’hôpital.

Travailler avec le sourire

« L’aide à domicile suppose d’être disponible, au service des autres. Pour certains nous serons les seules personnes qu’ils verront dans la journée, voire la semaine. J’ai conscience de l’importance de nos passages et  que nous leur donnons la force de continuer, de se lever le matin. Ce métier a besoin de personnes humaines. Etre auxiliaire de vie ne se limite pas à chauffer un repas ou aider à une toilette : le relationnel  est essentiel et la relation de confiance permet de préserver l’autonomie de nos bénéficiaires. On constate personnellement l’évolution des personnes âgées, et en cas de régression on tente d’apporter un soutien physique et moral, voire des solutions. J’ai envie de m’investir et de faire reconnaître ce métier d’aide à domicile que je trouve gratifiant et magnifique. En plus, j’apprécie de pouvoir développer une relation privilégiée avec une personne. C’est dommage que ce métier souffre d’une mauvaise image de marque.

Moi je pars travailler le matin avec le sourire, parce que je sais que je vais être utile. Le plus beau cadeau c’est quand j’accompagne au parc une personne qui me dit tout le bonheur qu’elle a parce qu’elle peut enfin sortir. Il faut vraiment convaincre les gens que c’est un beau métier. Je serais prêt à aller dans les écoles et expliquer ce qu’est le travail, ce qui fait le bonheur de préserver l’autonomie d’une personne âgée ! »

Un nouvel ambassadeur de l’aide à domicile, passionné par un métier riche.

Derniers articles
Une auxiliaire de vie nous rejointune jeune auxiliaire de vie