UN RETOUR AUX SOURCES GAGNANT

Elle a 37 ans, et malgré un parcours professionnel orienté, dans un premier temps, vers le commerce de proximité, Fanny est tentée par une reconversion dans le but de travailler auprès des personnes âgées. Une reconversion ? Pas tout à fait, parce qu’à l’origine son souhait était bien d’exercer dans ce domaine. En effet, en obtenant un diplôme intitulé Brevet d’Études Professionnelles Agricole « services à la personne » (BEPA), Fanny ambitionnait d’être utile et de servir l’humain.

Une mauvaise expérience l’oblige à revoir son projet de vie. Fanny s’oriente alors vers un diplôme d’assistante gestion PME, avec l’idée d’être autonome. Elle devient kiosquière, buraliste et se réjouit du contact clientèle, notamment les personnes retraitées qui viennent acheter la presse. Malgré ce rapport quotidien dans  un commerce de proximité, au service de clients sympathiques, la vente n’est pas son affaire. C’est là que germe l’idée de revenir à ses premiers choix ; ce sera auxiliaire de vie.

Une tentative décevante en EHPAD l’amène à réfléchir. De son point de vue, les structures, par manque de moyens, n’offrent guère le temps de s’occuper correctement des personnes, et l’organisation ne permet pas un travail de qualité. Pourtant elle est décidée et persévère. Fanny n’hésite pas à repartir en formation, soutenue par Atousages, car les années ont passé, les techniques ont évolué et le métier est en perpétuelle croissance. Aujourd’hui, prête à exercer à domicile, Fanny a enfin retrouvé sa place et se réjouit d’apporter soutien, sourire et bien-être aux personnes âgées, à qui elle peut désormais… lire le journal.

Derniers articles