Le vieillissement de la population française : une crise prévisible !

 Dans Actualités

Face à face : un besoin exponentiel et le vide abyssal des candidatures.Où quand le chômage de masse ne répond pas au besoin de masse. Au centre : des personnes dépendantes, nos aînés !

L’aide à la personne en mal de candidats

« Le secteur de l’aide à la personne, en mal de candidats, recrute ou plutôt, le secteur embaucherait s’il avait assez de volontaires… Des dizaines de CDI sont à pourvoir… » La Voix du Nord- Pauline Drouet le 26/02/2018». Un paradoxe en France, alors que des millions de personnes recherchent un emploi !

Ou Comme l’écrit Agnès Leclair dans son article du Figaro le 29 janvier dernier : «Le système est à bout»

Pascal Champvert qui préside l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) qui regroupe des directeurs d’établissements (Ehpad), de services à domicile et de coordinations : « Depuis des années, les professionnels des Ehpad et du maintien à domicile tirent la sonnette d’alarme et réclament des mesures fortes pour accompagner les personnes âgées fragilisées »

La sonnette d’alarme était déjà tirée en 2012 par le DARES dans son analyse des métiers en 2020  Qu’a-t-on fait depuis ?  (Analyse complète à lire sur  travail-emploi.gouv.fr- 4- DARES ANALYSES • Mars 2012 – N° 022). Son constat :

« Forte dynamique des métiers de soins et d’aide aux personnes fragiles À côté de ces métiers hautement qualifiés, l’ensemble des professions de soins et d’aide aux personnes fragiles devraient également bénéficier d’une forte dynamique de l’emploi, à l’exception des médecins pour lesquels le remplacement des départs n’est pas assuré à l’horizon 2020. Aides à domicile, aides-soignants et infirmiers figureraient ainsi parmi les métiers qui gagneraient le plus d’emplois à l’horizon 2020, avec près de 350 000 créations nettes en dix ans (voir graphique).

Un besoin exponentiel

Le vieillissement de la population engendre en effet des besoins croissants en matière de soins et d’accompagnement de la dépendance tandis que les possibilités de prise en charge par les familles tendent à se réduire dans un contexte de hausse du taux d’activité des femmes après 45 ans et de fragmentation croissante des structures familiales. Le développement de la médecine ambulatoire et le maintien à domicile des personnes âgées nécessiteront donc un accompagnement par des professionnels, aides à domicile, aides-soignants, infirmiers ou autres professionnels paramédicaux. »

En tant que professionnel du maintien à domicile, Atousages http://atousages.fr/ estime que la situation est très préoccupante, et qu’elle s’annonce comme une bombe à retardement, à laquelle il faudra bien répondre.

Derniers articles
Livraison repas à domicile Nantes