LA PRÉVENTION DES RISQUES CHEZ LES SALARIE(E)S

 Dans Actualités

Soucieuse du bien-être des salarié(e)s comme de celui des bénéficiaires, Atousages met en place une politique de prévention des risques professionnels : collecte d’informations, identification des risques, hiérarchisation, analyse des situations, mise en place de mesures préventives et surveillance des indicateurs.

« Il faut sensibiliser les intervenantes à domicile » 

Muriel Le Dévéhat, gérante :

« En début d’année, j’ai été formée à la démarche de prévention des risques professionnels, en tant que pilote, dans la mesure où, en qualité de gérante, je souhaite que l’entreprise de maintien à domicile intègre dans sa démarche de management, les principes de prévention des risques professionnels. Cela fait partie intégrante des valeurs Atousages. Il faut sensibiliser les intervenant(e)s à l’analyse des risques à domicile, chez les bénéficiaires, et faire en sorte qu’ils (elles) soient formées à la démarche  et puissent avoir les moyens d’évaluer les situations.

J’ai donc proposé ensuite à mon assistante, Élise Bacot, de devenir animatrice de prévention des risques professionnels des intervenant(e)s. À titre personnel et en tant que gérante, j’effectue l’analyse du besoin chez nos bénéficiaires qu’ils soient âgés, actifs, familles, etc. Le but est de repérer les risques éventuels (matériel défectueux, escalier un peu raide, présence de sangliers aux alentours du domicile !) de manière à informer l’agence et l’assistante de la présence de ces risques, de formuler le meilleur conseil auprès des intervenant(e)s, afin d’assurer leur sécurité. Nous devons aussi sensibiliser les bénéficiaires et les faire participer en mettant à disposition le matériel et les conditions nécessaires au bon déroulement d’une prestation. On cherche à les informer, mais ils modifient parfois d’eux-mêmes l’organisation, prennent conscience de la mission avec l’intention de respecter le confort des salarié(e)s. C’est toute la qualité de la prestation qui en dépend, et le bien-être de tous.

“La sécurité des intervenantes compte beaucoup”

Élise Bacot, assistante :

“Nous devons étudier l’environnement et les conditions de travail de nos salariée()s pour éviter les risques. Le salarié est pris en compte, valorisé, de manière à s’impliquer dans son travail. On le met au cœur du projet. Ma formation a duré 2 jours en avril, 3 en mai avec une présentation du projet propre à chaque entreprise. Pour rappel une seule entreprise à domicile et des services de soin suivaient la formation dispensée par Compétence Prévention

Élise a ainsi constitué un premier groupe de 3 auxiliaires de vie, Christina, Fréderic et Flavia, qui bénéficieront d’un temps de formation en septembre (les 13,14 et 24),  et qui seront sensibilisées.

Derniers articles
Alice pour la garde d'enfant à domicilelivraison de menus a domicile