Equipes Autonomes 3ème chapitre

 Dans Actualités

Un chapitre deux se referme

Parce qu’une entreprise libérée c’est avant tout une entreprise et que de ce fait, elle doit prospérer, se développer, et recruter etc. Atousages et sa gérante, créatrice de confiance, ont décider de résumer en trois mots le prochain chapitre de la mise en place des équipes autonomes : co-responsabilité, confiance et respect, respect des bénéficiaires mais aussi des auxiliaires de vie.

A l’heure où Atousages s’apprête à ouvrir le 3ème chapitre de sa transformation, il est à noter la progression des équipes vers l’autonomie.  Grace aux formations dispensées (utilisation des réseaux, des outils,  des logiciels, des réunions), à l’accompagnement  de la Coach équipe et de la Team Manager, à la solidarité entre intervenants, chaque équipe avance. En ouvrant un nouveau chapitre, un autre se ferme, supposant certaines façons de procéder, acquises, et d’autres révolues, définitivement.

Le Chapitre trois s’ouvre

Dès la rentrée, les équipes seront en mesure de prendre en charge leur propre planning et les aménagements qui vont avec. Chaque intervenant a exprimé ses choix en matière d’organisation, et c’est bien en équipe qu’ont été décidées les faisabilités. Toutes les contraintes individuelles ont été entendues et prises en compte. Les bénéficiaires disposent d’une personne référente par équipe, ce qui facilite les échanges et libère l’agence car c’est autant d’intermédiaires en moins. Cette façon de procéder valorise le métier des auxiliaires en les responsabilisant. Un planning pour une équipe de 5 ou 6 personnes est finalement moins compliqué à mettre en place qu’un planning à 25 personnes, et les changements inhérents à ces métiers, bien plus simples à prendre en compte en équipe. Le chapitre trois c’est tout simplement l’autonomie complète en matière de plannings et donc des congés annuels. Chaque équipe s’organise.

Viendront ensuite d’autres autonomies comme par exemple le recrutement des nouveaux intervenants, le développement de partenariats etc. Les idées sont bienvenues, les bonnes volontés aussi car tout cela demande de l’investissement de la part des auxiliaires et donc une réelle motivation à faire bouger les lignes. A l’image des équipes de sport championnes olympiques, qui nous ont tant passionnés, c’est bien le collectif qui remportera la victoire !

 

 

 

 

Derniers articles